A la recherche de l’équilibre...

  


L’Homme à l’équilibre, est à la croisée des chemins, entre l’ infiniment grand et l’ infiniment petit;  il façonne à son échelle le Monde.




    Le Tai chi chuan est un art du Mouvement. Il s’agit d’une suite de mouvements fluides, circulaires, alternant les appuis et les postures. On le fait à mains nues, seul, sans chutes ni coups, puis on le prolonge par les armes et le travail à deux.


    Accessible à tous et à tout âge, chacun va à son rythme, chacun cherche son rythme et revient au cours suivant avec ce dont il se souvient, ... ou non. Et peu importe les échecs ou les réussites ... : présence à soi, écoute et autonomie priment sur ce chemin.


    C’est une méditation en mouvement qui rassemble l’esprit. Le rythme est doux, et d’un calme apparent.


On développe un sens peu reconnu mais au combien primordiale : l’équilibre.


Comme pour l’ oenologue qui développe odorat et gout ou pour le guetteur avec la vue et  l’ouïe, Il faut du temps d’apprentissage, et de l’indulgence envers soit même.


    L’acquisition de la forme offre la découverte des équilibres ou déséquilibres intérieurs. Petit à petit, calme, souplesse, détente, renforcement et coordination viennent avec la pratique, en épurant et en fluidifiant le geste.

C’est un chemin surprenant qui mène à soi. Par des gestes simples acquis au fil des cours. le pratiquant peut ensuite par lui-même s’exercer.

C’est dans la pratique du mouvement que l’on effectue le Tai Chi. Deux gestes pourtant similaires ne sont jamais les mêmes.



Patience, persévérance, pratique.





Les bienfaits :


En médecine traditionnelle chinoise, un bon médecin n'a pas de patients malades. On cessait de payer le médecin jusqu'à ce que l'on guérisse. MAIS, le patient suivait les conseils de son médecin pour l'alimentation, l'exercice physique.

Car, le plus souvent, il s'agit, pour retrouver la santé de modifier une/des "mauvaise(s) habitude(s)".


Le Taï Chi chuan l'est un des 4 piliers de la médecine traditionnelle chinoise. (Phytothérapie, Taï Chi Chuan et Qi Gong, acuponcture, et herboristerie).


Comme pour l'alimentation, il agit de manière préventive sur la santé. Les applications son multiples, complexes , mais concrètes.

-L'équilibre prévient des chutes et de ses conséquences.

-La lenteur permet peu à peu la prise de conscience et la rectification des troubles musculo-squelètiques en renforçant les chaines musculaires profondes de par les alignements des postures proposées..

-La souplesse entretien les articulations, et renforce les tendons et les aponévroses (enveloppes des muscles).

-Le mouvement, les alternances d'appuis constituent un massage global et profond du corps, renforçant les ceintures (pelvienne, abdominale scapulaire... )

-La coordination et la mémoire impose une présence à soi, à "maintenant", délaissant ainsi "soucis" et préoccupations , que l'on retrouvera...mais  après avoir pris une "pause, un peu de répis..... On relativise.

-La détente diminue les différentes surpressions (sang, air, lymphe) et tonifie les systèmes circulatoires.

-le calme obtenu donne un état d'être que l'on souhaite entretenir, hors du cours, dans la vie de tous les jours. C'est un art de vivre.




Autrement dit, lorsque la posture et l’attitude (muscles profond, placement, squelette) ne sont pas adéquate, les muscles superficiels même peu développés lèsent la structure. Dans le sport, ou ailleurs, la vie se charge par elle-même de nous montrer nos mauvaises attitudes par les douleurs qu’elle crée tôt ou tard.

Il arrive souvent que l’on arrête une activité parce qu’elle fait mal ici ou là ... le plus souvent la réponse est dans l’attitude, et la posture prise lors de l’effort.

Il s’agit d’apprendre à se connaitre pour utiliser la puissance de la posture dans l’effort, pour ne pas «se casser» en faisant du «sport».






Des Questions ? Quelques Réponses...



Pour ses applications thérapeutiques : le site passeport santé les présente de manière plutôt complète et argumentée en Tai Chi Chuan et en Qi Gong.

Une thèse de doctorat en pharmacie concernant les MNC (médecine non conventilnnelles).