Cette page est le fruit, après plusieurs rentrées, des questions ou remarques les plus souvent posées, et des peurs les plus souvent rencontrées.


Les ateliers «équilibre sénior» seront organisés spécifiquement.




Concernant les à prioris :


Je n’y arrive(rai) pas ! Je suis nul (le) !

Le Tai Chi Chuan est une discipline complète, c’est comme apprendre à jouer d’un instrument de musique, il est des moments de plaisir, et d’autres de difficulté.

Comme pour tout instrument, une pratique régulière est conseillée. Après, c’est à chacun de déterminer, selon ses envies et ce qu’il est, sa pratique.

Il n’y a pas de secret ! Que ce soit au travail comme dans les loisirs, c’est par la persévérance, l’attention portée que le confort et la confiance s’installent... Un peu d’indulgence envers soi

Nous sommes tous différents ( corps, souplesse, «facilités», tête, mental... ... ...), et TOUJOURS débutants.




Je suis trop vieux/trop vieille, c’est physiquement trop dur !

Bien au contraire : cet art se pratique à tout âge et selon toute condition !!

Une première difficulté est d’être indulgent envers soi-même et de comprendre que nous sommes tous différents.

On peut aussi explorer des gestes plus en «doux», en légèreté, plus petits, ou moins physique.


Le Taï chi Chuan a rôle PREVENTIF dans le process de vieillissement : on y apprend à s’économiser. Les applications sont multiples et chacun vient pour des raisons personnelles.


Des exemples d’élèves sont multiples : accompagnement grossesse, remise en forme, équilibre, prévention des chutes, hanches douloureuses, problèmes de dos, lombaires, hernie discale, traumatismes crâniens, calme, respiration, détente, connaissance de soi, asthme, capacité respiratoire, rhumatismes, problèmes articulaires, insomnies, maux de tête,  coordination motrice, attention, concentration, coeur,  perte de poids ... etc etc ...



Les autres «avancent» et pas moi

Il/elle va plus vite que moi ! Il/elle est meilleur(e)

Nous sommes tous différents.

Chacun va à son rythme, selon ses capacités et selon sa pratique personnelle. C’est dur à comprendre dans nos sociétés occidentales, où il faut croître pour survivre, où il faut courir le plus vite pour gagner.

Ici vous «gagner» à être vous-même.

Un cours n’est ni une compétition, ni un espace de comparaison. C’est un moment que l’on prend pour soi. Où l’on travaille selon les axes proposés. Où l’on écoute en soi «ce qu’il se passe», les tensions, l’équilibre. On se renforce petit à petit, et chacun étant différent ...


Chacun va à son rythme, selon ses capacités et selon sa pratique personnelle. C’est dur à comprendre dans nos sociétés occidentales, où il faut croître pour survivre, où il faut courir le plus vite pour gagner.

Ici vous «gagner» à être vous-même.

Un cours n’est ni une compétition, ni un espace de comparaison. C’est un moment que l’on prend pour soi. Où l’on travaille selon les axes proposés. Où l’on écoute en soi «ce qu’il se passe», les tensions, l’équilibre. On se renforce petit à petit, et chacun étant différent ...



Le Taï Chi Chuan est un art subtil, il met en évidence des noeuds en chacun. L’apprentissage est vaste et est jalonné. Chacun vient et est comme il est.


Il s’agit de mémoriser et d’installer un mouvement, des mouvements.

Par ailleurs, un élève ayant une pratique régulière hors du cours apprivoisera différemment d’un élève ne s’exerçant que durant le cours.


Se fixer un objectif « à atteindre » est une excellente source de frustration. On peut se donner une «discipline de pratique», comme dans toute les autres disciplines ( musique, sport, jeux etc... ).... Se fixer un objectif à atteindre, revient à s’imaginer à l’arrivée avant d’être parti. C’est le chemin,  les milles paysages et les rencontres, qui font le voyage, peu importe la destination, lointaine ou non.




Il est trop tard pour s’inscrire maintenant, le groupe est déjà fait.

Les inscriptions sont ouvertes TOUTE L’ANNEE.

Un cours est fait de moments  où l’on fait ensemble et d’autres moment seul.

Certes il y a un «groupe» mais il y a aussi des individus qui évoluent à leur rythme.

Un cours collectif est aussi une somme de cours individuels.



Quelle est la durée d’engagement ?

Après les cours d’essais, l’engagement est annuel. L’élève s’engage, le professeur s’engage.

Il peut arriver qu’après l’enthousiasme des débuts, arrivent des difficultés : mémorisation, «travail».... voir même que de vieilles douleurs se «réveillent». On se pose des questions.


En silence, à travers des mouvements, le cours offre un moment d’introspection à traverser.


Alors c’est prendre acte de ce que l’on veut, et ce que l’on fait. On prend d’autre chemins ou on continue l’aventure.

Il ne sera pas fait de remboursement, sauf gros problème de santé.



Je suis trop fatigué pour venir, je me suis fait mal...

Il faut savoir que le Tai Chi Chuan et le Chi Gong, sont particulièrement recommandés lorsque les désordres sont là. La pratique douce permet d’écouter et de faire circuler au lieu d’être «stagnant», passif.

Il s’agit d’un contre-pied : certains conseillent une immobilité stricte, la tradition orientale propose le mouvement adapté : plus petit, plus en douceur encore. Cela permet de prendre conscience de son état, et avoir un rôle actif dans sa guérison.

Il s’agit d’une activité de bien-être, mais aussi et surtout un outil de santé.

Enfin, la pratique apporte plus d’énergie qu’elle n’en prend : elle harmonise.





Concernant le «juridique»...



Quels sont vos diplômes?

Où vont les cotisations?

Etes vous assuré?

adhérez vous à «une» fédération?


On a le «droit» de savoir comment ça fonctionne !



    hum.  ...  Comment faire fonctionner une école traditionnelle dans un état «dit» de droit? Vous imaginez bien que poser de telles questions au maître en chine traditionnelle ne s’imagine même pas.

A ces questions, j’ai parfois répondu : «-pourquoi souhaites tu le savoir ?».


Sans la confiance, et un postulat de bienveillance réciproque, il est inutile de suivre ici ou ailleurs un quelconque enseignement.



... Nous sommes en France, le terroir est différent, voici quelques informations, qui pourtant ne changerons rien à la contemplation,  ni au calme.


-Diplômes.  diplômé fédéral auprès de la fédération sport pour tous. (CQP ALS AGEE : il permet d’enseigner contre rémunération, et est une «garantie pour les institutions du «sérieux» de la pédagogie et des contenus). En France un «diplôme» sanctionne le début de la capacité à faire, sans avoir l’expérience. En orient, il sanctionne la fin d’un long apprentissage (20 ans, 30 ans... ) car donné lorsque le maître passe la main. Le professeur est en formation continue depuis 2002.

-Cotisations : 10 pour asso, 220 pour prof, ou tout pour l’asso-Assurance : chaque asso a une responsabilité civile et est assurée tacitement en dommages corporels pour chacun des membres à la Maïf.

-Fédération : êtes-vous prêt à payer votre cotisation 35 euros de plus ?



Concernant les cours et leur déroulement...


Je préfère le Taï Chi, ou je préfère le Qi Gong.

L’ école structure les cours ainsi, on commence par le Qi Gong puis on fait le Taï Chi. A la pratique, les deux sont bons, et intimement liés.

C’est avec le temps, la pratique et l’autonomie que le choix s’offre à vous pendant le début de cours.



Puis-je venir à un autre cours?

Les cours sont «ouverts», c’est à dire qu’un élève peut choisir de venir ici ou là selon son agenda. Un coup de fil préalable est nécessaire.

Certains alternent d’une semaine à l’autre selon leurs possibilités, cela permet de prendre un cours par semaine et d’en «rater moins».



Puis-je venir à plusieurs cours par semaine?

Sauf cours complet, oui.

Un supplément de 50 euros est demandé lorsque l’élève en fait le choix.



J’aimerais bien faire un stage mais j’appréhende, tenir 3 heures... et deux fois trois heures...  ? et 3 jours et demi ... ?!!

Un stage est un moment fort, où le temps est suspendu, où l’on peut approfondir plus encore la pratique. Le rythme est doux, il y a des pauses, et chacun va à son rythme.


Rassurez vous, un stage n’est pas plus «dur» qu’un cours, il gagne en «profondeur», lorsque l’on a plus de temps pour pratiquer, on peut écouter en soi et petit à petit, faire autrement.


Les stages se déroulent tout au long de l’année ( pré rentrée, automne, hiver, printemps, été)

ils font 2 demies journées, et le stage d’été dure 3 jours et demi.


Il est possible de s’inscrire pour une demie-journée seulement.




Je vais arriver en retard, je dois repartir plus tôt...

Il n’y a pas de retard, dans le sens où le cours commence dès que l’on se met en chemin. Il est préférable d’arriver en retard et détendu qu’à l’heure et «stressé». merci de faire le calme dès votre entrée dans l’enceinte : c’est écouter le lieu, et déjà se préparer au cours idem en fin de cours.

On arrive quand on arrive, on commence seul ou l’on se joint au groupe selon le moment ou l’accueil du professeur.

En cas de départ plus tôt, il s’agit juste de prévenir le professeur afin qu’il puisse de son mieux adapter le cours à l’élève.


Y a t’il des niveaux? des «grades»?

Non. Tous les «niveaux» sont ensemble. Il n’y a pas de grades ou de ceintures encore moins de compétition dans cette école.



Je trouve la pédagogie mauvaise, cela m’énerve ! On s’occupe pas de moi !


Le Mouvement offre un espace de travail sur les émotions, le corps, l’équilibre....


L’enseignement est traditionnel, les deux cours d’essais sont faits pour écouter cette manière de faire, et voir si elle vous convient. On est là pour apprendre, écouter en soi, faire le calme, et le silence. Il est de nombreuses manières de faire. Le cours est un espace qui est dédié à cela.


Il convient d’être attentif et saisir le moment lorsqu’il se passe quelque chose.

Avant c’est avant, après, c’est après...et pendant... , c’est maintenant !




et les questions diverses....


Comment dois-je respirer?

Je dois vous avouer que ce fut la première et la dernière question que j’ai posé à mon professeur. Il me répondit : «naturellement».

Je ne peux pas aujourd’hui donner meilleure réponse.


Chaque cours apportera son lot de questions, ... Les réponses sont sans doute quelque part.



Comment dois-je faire pour ... ... ... et ....  ?

La réponse est dans la pratique, l’essai, le test, la recherche ! Bonnes découvertes!












Quelques Questions, Quelques Réponses....